Blog du Parti Socialite :

Amiens et Métropole Groupe PS

Tribune Groupe Socialiste – En jeu : la réforme des rythmes scolaires

Tribune à retrouver sur amiens.fr

Lorsque l’adjointe à l’éducation et à la petite enfance parle des activités périscolaires développées dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, elle se sent le besoin de préciser qu’elle « ne les dénigre pas » et pour cause, à l’entendre, on s’interroge sérieusement sur ce point. Les activités culturelles, sportives et autres « jeux quelconques » semblent, dans son esprit, d’un intérêt très discutable et entrant en concurrence directe avec l’acquisition des savoirs de base : lire, écrire, compter. C’est une fois de plus l’esprit même de la réforme que nous défendons régulièrement qui n’est pas compris. Il en découle un manque de volonté de l’appliquer au mieux pour les enfants du territoire. Or ces jeux, par exemple, que l’adjointe qualifie de « quelconques » ne le sont pas, ce sont des personnels qualifiés qui doivent les choisir, en développant un projet pédagogique en cohérence avec les objectifs d’apprentissage. Ils choisiront des jeux facilitant l’apprentissage des mathématiques ou du vocabulaire. Il ne s’agit pas d’une mise en concurrence des savoirs de base et du ludique, mais bien au contraire, du ludique au service des apprentissages. Il s’agit de procurer un environnement détendu, dans lequel l’enfant n’est pas évalué en permanence et dans lequel ce sont la curiosité, l’envie, le plaisir qui servent de moteur au développement en complément du dispositif scolaire traditionnel. C’est également la position de l’enfant, en dehors de son cercle familial ou de son environnement social qui est « en jeu ». C’est cette ouverture sur le monde, cette ouverture sur des possibles et des milieux auxquels certains enfants n’ont pas accès d’emblée qui sont en jeu. Il est grand temps d’établir la gratuité de ces activités pour qu’une véritable égalité des chances existe, et que la majorité, qui a écrit un pacte du bien vivre, comprenne les enjeux de cette réforme !

Le Groupe Socialiste

Groupe Socialiste René Anger, Maryse Lion-Lec, Françoise Berger, Jean-Pierre Hadoux

+ d'infos