Blog du Parti Socialite :

Amiens et Métropole Groupe PS

Conseil Municipal du 03/11/2016 Question sur l’accueil des migrants à Amiens après le démantèlement du bidonville de Calais

Question de Maryse Lion-Lec pour les Groupes Socialiste, Communiste et Écolos d’Amiens sur l’accueil des migrants à Amiens après le démantèlement du bidonville de Calais

 

Madame le Maire,

Il y a un an, lors du conseil municipal du 17 septembre 2015, nous avons présenté un vœu pour vous demander qu’Amiens rejoigne le réseau des villes solidaires, qui déjà à ce moment là se portaient volontaires pour accueillir les réfugiés fuyant leur pays en guerre.

Ce vœu avait également pour objet de demander au conseil municipal de vous mandater pour coordonner et mettre en place, avec les associations locales et nationales, des actions d’accompagnement et de soutien de ces populations en souffrance mais aussi de sensibiliser les Amiénoises et les Amiénois pour qu’ils fassent preuve de solidarité.

Madame le Maire, je vous rappelle qu’avec votre majorité municipale vous avez voté contre ce vœu.

Un an après, alors que le bidonville de Calais vient d’être démantelé et qu’il s’agit d’accueillir environ 900 personnes dans la Région des Hauts de France, nous avons appris par la presse et cela nous a été confirmé au CCAS, qu’Amiens, 2eme grande ville de la Région, ne mettait à disposition que 5 logements pour accueillir une vingtaine de migrants.

Madame le Maire, est-ce que vous confirmez cette information qui date maintenant, il est vrai, de plusieurs semaines ?

Compte tenu des besoins indiqués par la Préfecture, à savoir, une centaine de migrants à répartir dans la Somme, avez-vous revu à la hausse le nombre de personnes que notre ville a accueilli la semaine dernière, sachant qu’Abbeville en héberge 27 et Péronne 17. Sans parler de l’Oise : 60 à Beauvais, 50 à Nogent et 28 à Noyon.

Madame le Maire, pouvez vous aussi faire le point sur les contacts et les échanges que vous avez eus avec le monde institutionnel, l’État, l’Éducation nationale, l’Université, le CHU mais aussi le monde économique et bien évidemment le monde associatif pour préparer au mieux les conditions d’accueil à Amiens des migrants que ce soit au niveau de leurs documents administratifs, de l’éducation, du logement, de l’apprentissage du français, de la santé, bref de la compréhension de notre système pour faciliter leur insertion.

Enfin, on le sait toutes et tous, depuis quelque temps la peur de l’autre envahit insidieusement les relations entre les gens et exacerbe les égoïsmes voire les rejets les plus violents. Ce que nous vous demandons, c’est de la clarté et de la transparence, pour éviter les plus folles rumeurs.

Madame le Maire vous qui vous dîtes tellement attachée au bien vivre ensemble dans notre ville, quelles actions concrètes et fortes avez-vous l’intention de mettre en place pour expliquer, informer, sensibiliser la population sur l’arrivée des migrants. Plus que jamais, il nous faut avec nos concitoyens et concitoyennes re-tisser les liens de la solidarité sur notre territoire et entre les peuples. L’espace citoyenneté n’est-il pas le lieu qui doit initier ce type d’actions ?

Tout cela n’est pas facile, nous le savons, mais dans le climat actuel il est indispensable que les élu-e-s adoptent des positionnements courageux et exemplaires pour défendre et préserver la cohésion sociale et rappeler fermement les valeurs qui font société et notamment l’hospitalité et le partage qui ont toujours fait l’honneur d’Amiens.

 

 

Groupe Socialiste René Anger, Maryse Lion-Lec, Françoise Berger, Jean-Pierre Hadoux

+ d'infos